Le vin rouge est souvent considéré comme étant une boisson noble obtenue à partir de moût de raisin noir. Il offre différents bienfaits pour chaque consommateur, y compris sur la santé. Il faut toutefois prendre le temps de bien l’apprécier pour profiter de tous les effets positifs. Quelques conditions sont à prendre en compte au moment de le déguster.

Appréciez le vin avec les yeux

La première chose à faire est de bien observer la robe du vin une fois qu’il est versé dans un verre. Il suffit ici de le placer à la lumière ou face à une surface blanche pour avoir une bonne vision. Un effet brillant est le signe de l’acidité et de la vivacité de la boisson dans la bouche. Vous aurez aussi l’opportunité de déterminer l’âge du cru surtout qu’il vieillit au fil du temps. Une couleur plus violacée indique un cépage plus jeune. Il est facile de trouver du vin de qualité supérieure comme ce chateau Leoville Les Cases.

A lire également : Découvrir les spécialités culinaires du pays néerlandais

Un examen olfactif pour mieux le sentir

Cette seconde étape permet généralement de déceler les arômes du vin. Le premier nez permet ainsi de déterminer les principales odeurs à la fois volatiles. Le second dévoilera les fragrances qui caractérisent la boisson. Vous n’aurez qu’à le faire tournoyer dans le verre pour l’aérer comme il se doit.

La sensation de ressentir les arômes primaires indique clairement que vous avez un cru assez jeune. Les odeurs secondaires apparaissent le plus dans une boisson en période de transition. Les fragrances tertiaires ne sont présentes que dans les vieilles bouteilles. 

Lire également : Que faut-il savoir sur l'utilisation de l'argent colloïdal ?

Recherchez le goût de votre vin

Ici, il est important de tenir le verre par le pied avant le faire tournoyer. Cela permet de le décrypter complètement jusqu’à faire apparaître les saveurs au moment de boire. Il faut en outre commencer par une petite gorgée dans la bouche et la faire circuler un moment. Il ne faut pas oublier d’aspirer de l’air pour mieux apprécier le cru.

Il faut ensuite respecter les trois phases suivantes :

  • L’attaque pour connaître la puissance de la boisson ;
  • Le milieu de bouche pour déployer toutes les saveurs du liquide ;
  • La finale qui consiste à l’avaler ou à le recracher pour déterminer combien de temps la boisson reste en bouche.

Le vin rouge dans la gastronomie

Le vin rouge peut s’avérer efficace pour préparer des plats ainsi que des cocktails ou autres boissons comme la sangria. Il est par exemple possible d’ajouter une bonne quantité de vin avec du bœuf bourguignon. Vous pourrez aussi préparer des desserts avec le cépage de votre choix. Préparez par exemple des poires pochées au vin et aux épices pour épanouir vos amis. Dans tous les cas, il ne faut pas en faire trop, le dosage du cru dans chaque préparation. Vous risquerez de ne pas pouvoir profiter des effets qu’il peut apporter sur l’organisme.